LUNDI 12 MARS 2018 – ETAPE 2 – TETOUAN – CHEFCHAOUEN – FES

LUNDI 12 MARS 2018 – ETAPE 2
TETOUAN – CHEFCHAOUEN – FES

Les contreforts du Rif, la ville bleue et une plongée dans l’histoire.
Choisir TANGER comme départ pour ce 25ème anniversaire signifie aussi l’ouverture à de nouveaux espaces, aux régions du Nord du Royaume, rarement fréquentées par le rallye. Après avoir traversé TETOUAN de bon matin, nous avons pris la direction du Sud et du RIF, de ses collines et de ses forêts.

C’est au passage non loin du barrage Ennakhla qu’a eu lieu la première épreuve de régularité de cette étape. Le barrage ayant était agrandi, la vallée sera prochainement remplie d’eau pour nourrir la région, et une nouvelle route a été créée pour remplacer l’existante vouée à disparaitre prochainement. C’est sur celle-ci donc que le Rallye a réellement débuté après les 2 épreuves de la veille, avec un parcours très varié, tantôt roulant, tantôt sinueux et l’arrivée des premières épingles à cheveux du rallye, la hantise des équipages en régularité !

Catégorie Classic, l’épreuve est remportée par l’équipage D. / G.ASPERT-BOURSIN à bord de leur Austin Healey 3000 ; côté Prestige, la Dodge Viper emmenée par l’équipage B.OUVIER / J.OUVIER prend la tête du classement du jour. Nous avons ensuite gagné une vallée étroite aux collines cultivées vers MOULAY ABDESLAM. La route a continué son ascension dans les forêts du domaine de Bouhachem peuplées de singes.

C’est dans cette ambiance exotique et malgré une météo indécise qui aura duré toute la journée qu’était donné le départ d’une deuxième épreuve de régularité, cette fois beaucoup plus difficile, lente et très sinueuse, avec quelques passages où tenir la moyenne n’était pas chose aisée. Le revêtement y était rugueux et étroit. Un parcours qui aura bien convenu à JM.ARLAUD / MF.ARLAUD à bords de la Citroën DS 21 ; pour les Prestiges, l’équipage B.OUVIER / J.OUVIER réitère leur précédente performance. Une fois cet effort terminé, la caravane du rallye s’est rendu, par un itinéraire encore une fois inédit, jusqu’à CHEFCHAOUEN où eu lieu le déjeuner.

Outre une gastronomie locale reconnue, l’établissement choisi offre une vue splendide : il culmine au sommet de la ville et a permis aux participants d’admirer la ville bleue, capitale d’un Rif dans lequel nous avons passé la matinée. Après le déjeuner, pour se diriger vers FES, et maintenant que la compétition est clairement lancée, l’organisation avait fait le choix d’emprunter des routes (autrefois pistes) ayant fait la gloire des rallyes d’antan au Maroc et la renommée des voitures qui les avaient affrontées.

La caravane du rallye a pris la direction du Pont de Loukos, suprenant ancien poste de frontière espagnol d’où ont été donné le départ de 2 spéciales quasi-consécutives tracées entre les villages de MOKRISSET et ZOUMI. Les connaisseurs se souviendront que ce villages ont écrit l’histoire de certaines éditions du Rallye du Maroc des années 70. Le revêtement est propre, sans anicroches, le rythme est quant à lui infernal, de montées en descentes, de virage en virage, de relance en relance. Les spéciales courtes semblent longues et la moyenne quoique lente, difficile à maintenir dans ce pays Jebala qui nous entoure.

Une chose est sûre, dans ces 2 épreuves, il fallait avoir été à l’attaque de bout en bout pour bien figurer à l’annonce des résultats. Si l’exercice proposé n’était pas simple, l’équipage JM.SCHARF / C.SCHARF (Jaguar XK140) sortent vainqueurs côté Classics. Dans cette même catégorie, l’ERR6 qui suivait est cette fois remportée par E.MESTDAGH & S.JADOT (AC Bristol). Côté Prestige, le score est sans surprise, l’équipage B.OUVIER / J.OUVIER (Dodge Viper) poursuit son écrasante domination enchaînant 2 victoires sur ces 2 ERR.

Au sortir du RIF et de ses montagnes, changement de décors pour les équipages : au loin se dessinent les collines menant à la Province de FES. La liaison d’une bonne centaine de kilomètres en pays Sefiane et Cheraga, proposait une baisse de régime méritée avant d’arriver dans l’HISTOIRE, avec une plongée sur FES, aux innombrables mosquées, témoin irréel d’un passé encore si présent. Magique en tous points !

L’Hôtel SHARAI offre une vue imprenable surplombant la médina et le coeur historique. L’occasion de partir à la découverte des charmes et trésors de la ville. Demain, les concurrents s’élanceront plus avant dans les sublimes paysages marocains, jusqu’à IFRANE et ses luxueux chalets montagnards qui lui valent son surnom de « petite Suisse » !


Classement général provisoire / Temporary Ranking Classic

Catégorie Classics
1- R. MEZIANE / Z. CHEMAO (Porsche Targa)
2- JM. ARLAUD / MF. ARLAUD (Citroën DS 21)
3- E.MESTDAGH / S.JADOT (AC Bristol)
Catégorie Prestiges
1- B. OUVIER / J. OUVIER (Dodge Viper)
2- P. LUCCHITTI / A. FORTE (MERCEDES AMG Coupé)
3- M. COVAREL / C. MORARD (Mercedes SL55 AMG)
Télécharger le classement général Classic au 12 mars 2018 Télécharger le classement général Prestige au 12 mars 2018
Posted in Actualités.